Traversée de phénomènes internes forts, la Bourgogne viticole soulève, en outre, de grandes questions du point de vue de son inscription et de son positionnement dans les systèmes de régulation, tant national qu’international.

C’est ainsi l’inscription des AOC dans l’univers de la Bourgogne qui doit être envisagée, le rôle structurant de cette notion dans l’organisation historique de sa filière et les débats qui animent la profession à son sujet. C’est aussi la politique européenne et ses impacts qui concentrent l’attention.

Les effets probables, en termes de déstructuration et de déséquilibre du système actuellement en place, d’une politique de déréglementation des droits de plantations ne doivent, ainsi, pas être ignorés ou sous-estimés au sein de la réflexion sur le devenir de la région viticole.