Le programme “Bourgogne(s) Viticole(s)” :  ambition d’un projet, quel enjeu et quel avenir ?

Le programme « Bourgogne(s) viticole(s) : quelle histoire et quel avenir ? » s’inscrit à la suite de nombreux travaux entrepris depuis une quinzaine d’années par les chercheurs de l’Université de Bourgogne sur un objet commun : la Bourgogne viti-vinicole. Affichant une multiplicité des approches disciplinaires, ces travaux ont largement bénéficié du soutien apporté par le Conseil Régional dans le cadre du Plan d’Action Régional pour l’Innovation. L’aspiration des chercheurs est aujourd’hui de voir se fédérer leurs efforts autour d’un projet commun et d’engager des collaborations élargies à l’ensemble des acteurs du territoire (mondes économique, culturel, pédagogique, politique).

Accueillie avec enthousiasme par les partenaires sollicités car perçue comme l’opportunité de mutualisation des projets de chacun, la démarche a pour objectif de sensibiliser un large public aux enjeux actuels et passés associés à la Bourgogne viticole et à son identité. Son déploiement se conçoit donc à l’échelle du territoire bourguignon, selon une logique de diffusion plurielle, destinée autant aux professionnels, aux chercheurs qu’aux scolaires et, plus généralement, à l’ensemble de la société civile.

L’interrogation sur l’histoire et le devenir de la Bourgogne viticole fait écho à plusieurs sujets de préoccupation qui traversent aujourd’hui la Région.

L’identité de la Bourgogne viticole

Parmi eux, la question de l’identité de la Bourgogne viticole, de sa cohésion et de son unité, mais aussi de la diversité de ses composantes, est incontournable. Dans une période de crispation et de tensions parfois sensibles entre les différents vignobles de l’aire, la compréhension des processus historiques constitutifs de ce territoire complexe, fragmenté, et de ce monde en constante transformation est nécessaire à la prise de décision et à la réussite face aux défis posés.

La déréglementation

Traversée de phénomènes internes forts, la Bourgogne viticole soulève, en outre, de grandes questions du point de vue de son inscription et de son positionnement dans les systèmes de régulation, tant national qu’international. C’est ainsi l’inscription des AOC dans l’univers de la Bourgogne qui doit être envisagée, le rôle structurant de cette notion dans l’organisation historique de sa filière et les débats qui animent la profession à son sujet. C’est aussi la politique européenne et ses impacts qui concentrent l’attention. Les effets probables, en termes de déstructuration et de déséquilibre du système actuellement en place, d’une politique de déréglementation des droits de plantations ne doivent, ainsi, pas être ignorés ou sous-estimés au sein de la réflexion sur le devenir de la région viticole.

Les enjeux socio-culturels

Au-delà de ces enjeux essentiels, c’est une question plus large qui est posée à travers la mise en avant de la Bourgogne viticole comme objet de réflexion, celle des rapports et des liens entre la filière viti-vinicole régionale et les populations de Bourgogne. Quelle place occupe le monde viti-vinicole, aujourd’hui comme hier, dans la société bourguignonne ? Quelles relations entretiennent-ils l’un à l’égard de l’autre, tant en termes socio-économiques que de pratiques, de représentations culturelles ? Quelles valorisations du patrimoine viticole ont été ou peuvent être portées par les différents acteurs de l’espace régional ?

Les enjeux pour la recherche

Ces interrogations multiples, au cœur des préoccupations des acteurs socio-économiques de la région, font émerger pour la communauté des chercheurs en sciences humaines et sociales intéressés aux mondes de la vigne et du vin un objet de réflexion complexe, ne pouvant être appréhendé que par des actions collectives et transversales. Le projet est donc conçu comme l’instrument indispensable de la mutualisation des travaux initiés auparavant de manière individuelle et de l’émergence de programmes de recherches novateurs, définis à la faveur du dialogue interdisciplinaire et des échanges entre scientifiques et acteurs du territoire régional.
C’est, en priorité, à ces interrogations et à ces enjeux primordiaux que le projet scientifique, pédagogique et culturel « La Bourgogne viticole : quelle histoire et quel avenir ? » entend apporter des éléments nouveaux de réflexion et une prise en charge par de multiples acteurs, chercheurs, professionnels de la filière, de la culture et du patrimoine, mais aussi grand public.